Je ne sais plus de qui c'est, mais c'est (encore) d'actualité:

pingouin2

    Et voilà qui nous ramène, de manière indirecte je vous le concède, à la petite virée nantaise d'un samedi glacial de fin décembre (et au passage, je ne peux m'empêcher de constater comme le Nantais est peu frileux: par -1°C il y avait du monde aux terrasses de café! A croire que tout Nantes porte des pulls tricotés avec les laines les plus chaudes de la Droguerie...).
    Plusieurs d'entre vous m'ont demandé ce que j'avais rapporté dans mon corbillon. Eh bien disons que je suis revenue avec des idées et de la matière. Voyez vous-mêmes:

Nantes08_2
En vrai, les couleurs sont bien plus jolies, bien moins criardes évidemment...

  La photo date du lendemain: comme vous pouvez le constater, les aiguilles avaient déjà commencé à chauffer. Si je vous montrais ce qu'il reste aujourd'hui, ça tiendrait sur un timbre poste. Il vaudrait mieux que je vous montre ce que tout cela est devenu en quelques jours de vacances appliquées. Ce sera fait dès que j'aurai eu le temps de m'occuper des photos.
   En attendant je veux tout de même saluer la patience de mes 3 accompagnateurs qui ont passé l'après-midi entière à me regarder choisir mes pelotes et accessoires puis à contempler les gentilles dames qui pelotaient mes fils sans fin! Mais c'est vrai qu'il y a quelque chose de magique à la Droguerie de Nantes. Et c'est pour ça qu'on y revient!
    Allez, à très bientôt pour voir ce qui est tombé des aiguilles...